Test d’Evil Dead the Game – Groovy baby

Pour fêter les 40 ans d’Evil Dead (techniquement oui et non car le premier film est sortie en 1981 aux États-Unis et en 83 dans le monde), la franchise nous revient cette année avec un jeu vidéo préparé par un petit studio que je ne connaissais pas, Boss Team Games. Le studio n’a qu’un jeu dans son porte feuille, un free-to-play dans l’univers de Cobra Kai. Mais avec l’appui de Saber Interactive, le studio nous plonge dans un Multijoueur Asymétrique (qui se prête à merveille dans l’univers d’Evil Dead). Mais est-ce un échec ? Peut-il détrôner Dead by Daylight le maitre du genre, nous allons le voir tout de suite.

Tatre a mis trobeen ha zar Kanda ! Kandaаа ! Kaааndaаа !

Et oui, notre cher Ash Williams n’arrive décidément pas à se débarrasser de ces chers démons. Ici il va falloir coopérer car le studio nous dévoile un multijoueur asymétrique avec ici, un démon contre quatre survivants. On va vite faire le lien, le jeu ressemble au dernier titre en date venant de ce type de jeu d’horreur (Friday The 13th ou encore Dead By Daylight). Le but est bien sûr simple pour chaque camp, pour nos survivants il vous faudra mettre des bâtons dans les roues du démons et le renfermer dans le Necronomicon. à l’inverse le démon devra bien sûr nous exterminer et de pouvoir régner sur le monde des vivants.

Pour chaque partie que le jeu nous propose (oui ici il n’y a qu’un mode de jeu malgré la présence d’un « solo » ou je vous en dirais plus plus tard) de choisir entre ses deux camps. Commençons par le coté des survivants, le jeu se présente sous 4 étapes à accomplir pour réussir à gagner une partie. La première étape consiste à retrouver sur la map, 3 morceaux de la map, qui sont indiqués en haut à droite de notre ATH. Cette partie servira aussi beaucoup plus à l’exploration et permettra à nos héros de pouvoir s’équiper comme il le faut pour appréhender la suite de leur périple. Quand cette partie est terminée, nous arrivons à deux prochaines étapes qui sont identiques, retrouver une page du Necronomicon et la fameuse dague de Kendar. Cette partie se présente sur deux points à capturer (comme une domination), qui à la fin de celle-ci remplies (on peut les faire en même temps ou une à la fois) nous donnera un coffre aléatoire et chassera le démon de la zone. Enfin, la dernière étape consiste à utiliser le dague de Kendar sur les Rois Mages comme on aime les appeler. Quand ceci est fait, une dernière sous partie consistera a protéger le Necronomicon durant 2 minutes des derniers assauts de notre Démon.

Pour y parvenir la coopération entres les survivants est conseillée , mais pas nécessaire surtout en début de jeu, car plus le temps avance et plus le jeu sera punitif si vous vous isolez de votre groupe, car le démon deviendra de plus en plus fort. Un héros solitaire est bien évidemment plus fragile et voit également sa jauge de peur augmenter plus vite, ce qui obscurcit l’écran du joueur, le rend plus détectable aux yeux du démon et surtout plus vulnérable. Comme cité un peu plus haut, nos héros pourront s’équiper de différentes armes (une armes à distance et une arme de corps à corps) que l’on peut soit drop dans des caisses (qui émettent un son quand on s’approche d’où elle est) ou par terre ou sur les meubles. Ces armes ont 4 niveaux de rareté avec une petite particularité esthétique pour les armes légendaires et disposent pour les armes à distance de leurs propres munitions. Nous pouvons trouver ces fameux objets aussi cachés dans le noir grâce a notre lampe torche qui permettra de les découvrir. Enfin, des cannettes de Shemps et des amulettes sont disponible pour remonter notre vie, et notre barre de bouclier. Bien sûr, nos héros en partie, pourront améliorer leurs compétences (santé, peur, dégâts …) grâce aux Planant Rose qui sortiront des coffres et qui seront aux nombres égaux à la rareté de celui-ci (1 pour blanc et jusqu’à 4 pour le dorée).

Il est possible aussi si votre coéquipier tombe à terre de le réanimer, chose parfois assez dur quand beaucoup de mobs sont présent car dès que vous êtes toucher, il faudra recommencer la manipulation. Si sous un certain temps, vous n’avez pas réussi à réanimer votre ami, pas de soucis, des autels sont dispersé un peu partout sur la map, il faudra simplement prendre son âme et l’emmener à ces lieux.

Enfin, nos héros sont pour la sortie du titre au nombre de 13, classé dans 4 catégories propre. Le chef, Soutien, Chasseur et … On va retrouver bien sur une « variante » d’Ash pour chaque catégories provenant de chaque film et de la série, des personnages iconiques comme Pablo et Kelly de la série Ash & Evil Dead, la sœur d’Ash, Cherryl ou encore le Roi Arthur. Chaque personnage, aura 4 compétences uniques qui se débloqueront en augmentant les niveaux des personnages (25 niveaux de personnages au total) mais chaque classe a aussi un arbre de compétence propre. Pour vous citer quelques compétences propres au personnages, Cherryl peut heal l’équipe, le Roi Arthur permettre à l’équipe de bénéficier d’un boost pour l’équipe au CàC ou bien pour le cas de Kelly, augmenter ses dégâts d’arme à distance, en utilisant aussi sans utiliser sa barre d’énergie durant un court laps de temps.

Envahissons la terre !

Maintenant qu’on a aborder les héros, parlons de la classe des démons ! Seulement trois sont disponible à la sortie du titre, ayant pour chaque classe 3 types d’ennemis : le démon basique, l’élite et pour finir le boss ! Le gameplay de démon est simple, vous êtes en caméra « libre » qui fait référence a l’entité dans les films où elle se déplace rapidement, et votre but est de récupérer de l’énergie pour poser des pièges, portails de monstre, ou encore prendre possession des mobs. Bien sur, comme pour les survivants, vos actions vous ferrons gagner des points qu’il faudra déboursés pour augmenter la puissance de votre démon.

Le début de partie est vraiment fastidieux pour le coté méchant, puisque vous errez un petit peu sans but, à la recherche du premier qui fera la boulette de se faire repérer. Il est assez difficile de gagner des points pour vos améliorer, le seul but est vraiment de commencer à piéger les zones de capture qui vous ont indiqués (contrairement aux pièces de maps qui eux ne le sont pas). Puis dés que vous commencez à gagner en puissance, trouver une âme seule vous pouvez attaquer pour essayer de la mettre hors d’état. Et la on va aborder de comment les tuer. Tout d’abords grâce à l’IA des portails ou des mobs déjà présent. Vous pouvez mettre ces portails (basique ou élite) n’importe ou, qu’elle soit en forme de piège ou direct d’attaque. Vous pourrez prendre possessions aussi de ces IA (votre barre d’énergie se videra petit à petit plus vous encaissez de coup plus ca ira vite) chacun disposant de ses propres caractéristiques. Vous pouvez aussi contrôler les joueurs si leur jauge de peur est assez élevée, qui vous permettra de tuer les coéquipiers de celui-ci rapidement en utilisant les armes acquises par celui-ci, surtout que les armes font mal !!!

Enfin un boss peut-être invoqué (attention tout de fois à bien l’utiliser car le cooldown avant de réinvoqué est très long), des têtes bien connus en plus qui sont Henrietta, Ash démon et Eligos et sont sans doute votre seule chance de pouvoir gagner une partie surtout en fin de partie lors du rituel auprès des rois mages. Si vous arrivez a faire tomber un joueur et qui’il ne peut pas se faire réanimer, il sera impossible pour de le faire renaitre auprès des autels. C’est sans doute le plus gros avantage les démons qui peuvent vraiment faire pencher la balance du coté des démons. Pour terminer, les démons ont comme pour les survivants leur propre arbre de compétence avec leur propre capacité uniques qui faudra bien sûr progresser au terme de 45 niveaux pour eux.

Mais il manque un petit truc …

Même si les deux propositions de gameplay sont vraiment solides, le jeu donne rapidement l’impression de tourner en rond. Toutes les parties se ressemblent et sont construites sur le même schéma pour les deux camps. Même si les objectifs sont répartis aléatoirement dans la map, celle-ci peut avantager dans certains cas mais plus particulièrement les héros. Combien de fois je me suis retrouver avec les objectifs mis cote à cote et à limite speedrun la game, tellement il est dur en plus pour le démon de renforcer. Et c’est certainement la, le plus gros point noir du titre l’équilibrage. 80% des parties sont facile pour les survivants, surtout si on joue avec des coéquipiers pas trop bête ou quand on joue avec des amis. Et je pense que cet équilibrage est encore plus marqué pour le pourcentage de classe démon joué. Vous vous retrouverez 9 partie sur 10 contre le Nécromancien (Ash Démon) qui est sans doute la classe la plus puissante, puisqu’il peut réanimer les mobs, les rendre puissants et en plus en tant que démon se comporter tel un humain.

Le jeu n’a pas de serveur dédié et c’est le démon qui a l’hôte de la session, qui occasionne énormément de problème de connexion surtout si vous n’êtes pas dans le même pays, même si on ne prend pas de temps pour trouver une partie. A oui, un fléau, les joueurs qui quittent et qui ne sont pas remplacé et vous mettent dans la panade pour accomplir a bien votre mission … en espérant par la suite un système de report et de bannissement (temporaire), car les joueurs qui pensent tout faire solo et qui quitte dès qu’il se font tuer… voila quoi …

Enfin, le menu d’invitation est vraiment mal fichue… il vous faudra inviter vos amis avant de lancer une partie à chaque fois et surtout que même si le jeu se veut crossplay, comme les salons de jeu se fait juste avant de lancer une game (il n’y a pas de partie dans le menu principal), pour parler il n’y a qu’un seul canal et il faudra a chaque fois mute les personnes avec qui vous jouer ou malheureusement faire subir aux gens vos blabla avec vos amis.

Du contenu solo pour étoffer le titre

Malgré un contenu léger (2 map, 13 survivants, 3 démons et trop peu de skins) le jeu pour s’étoffer un peu nous donne le privilège de jouer à 5 missions en solo pour débloquer 4 personnages des 13 disponible (Amanda, le Roi Arthur, Ash (d’Ash & Evil Dead) et Pablo ) ainsi qu’un skin pour Ash. Ces missions qui font références a certaines scènes des différentes ouvres cinématographique, sont la bienvenu malgré quelle soit beaucoup trop courte et surtout mal équilibrées. Je peu comprendre qu’il n’y a aucun point de checkpoint car les missions sont beaucoup trop courte, mais rend l’expérience pour certaines d’entre elle un peu frustrante. Mais bon au moins il y a une compétition pour faire le meilleur temps et nous la péter. Vous pouvez aussi jouer au mode multijoueur contre des IA histoire de bien comprendre les mécaniques pour chaque personnages jouables mais vous ne gagnerez malheureusement aucun point d’expérience même dans vos propres parties personnalisés pour jouer avec vos amis.

Conclusion

Evil Dead – The Game est une grande lettre d’amour pour les fans de la série cinématographique et pour les joueurs de multijoueur asymétrique. Il a des défauts (peu de contenus, l’équilibrage à revoir, …) mais le titre est largement jouable et on peut y retourner sans soucis. Surtout que c’est le premier gros jeu de la part du studio est on est bien partie pour avoir du contenu gratuit déjà teaser (bonjour le château de Kendar d’ Evil Dead 3) ou encore Ruby de la série en démon jouable. Le jeu se bonifiera avec le temps comme tout bon jeu multijoueur !

Points Positifs
  • Retrouver Evil Dead en jeu vidéo
  • 2 styles de gameplays drastiquement opposés
  • Les décors fidèles et jolies sur Old & Current Gen
  • Des missions solo
  • Le roster survivants
Points Négatifs
  • Des fights un peu brouillon
  • 2 maps seulement à la sortie du titre
  • Equilibrage à revoir
  • Les démons, il y en a trop peu
  • Ne fait pas vraiment peur

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""