[Test] Mount And Blade II: Bannerlord mon royaume pour un cheval

Mount And Blade II

Mount and Blade II: Bannerlord a débarqué sur PC et console le 2 octobre 2022. Après un accès anticipé au mois de mars 2020, nous avons pu mettre la main sur une suite que j’attendais tant le premier opus m’avait impressionné par son aspect gestion et ses combats endiablés.

A vous de décider dans Mount And Blade II: Bannerlord

Dans un premier temps avant de partir à l’aventure de Mount And Blade II: Bannerlord, vous allez devoir créer votre personnage. Dans un premier temps son origine ethnique parmi 6 factions qui vous apporteront différents bonus, certains feront de vous un marchand, un guerrier montés ou à pied. Ensuite vous allez devoir définir vos origines sociales ainsi que 3 moments forts de votre histoire, votre enfance, votre adolescence et votre passage à l’âge adulte. 

Sur le papier ça à l’air brouillon mais cela vous permet de faire un personnage complètement unique. Ma guerrière est originaire de Vlandia ce qui de base lui confère des bonus de base pour la cavalerie et le combat monté. J’ai aussi ajouté lors de mon choix d’histoire ce qui pouvait m’apporter des bonus en combat et en commandement. Cela fait de mon personnage une vraie brute de corps à corps capable de percer les lignes adverses avec aisance. Mais j’aurais pu faire aussi un marchand commandant ses troupes depuis l’arrière se reposant uniquement sur son infanterie pour le défendre. En un mot, cet outil de création est polyvalent au possible.

Un début au bas de l’échelle

Une fois lancé dans Mount And Blade II: Bannerlord, après un tutoriel qui vous apprend la partie combat du jeu, vous voilà sur la carte du monde. Et autant vous prévenir au début ce ne sera pas glorieux. Ne vous attendez pas à des batailles épiques. Quoique vous pouvez attaquer de grosses armées mais vous vous ferez rasez. Il vaut mieux privilégier des missions plus simples et qui rapportent argent et réputation à coup sûr. Alors oui escorter 10 vaches d’un village à l’autre, c’est pas glorieux mais au moins, vous gagnerez de l’argent assez facilement. Et il s’agit de la ressource la plus importante, car sans argent, pas de recrutement, par de soldes pour votre bande et pas d’équipement.

Une fois assez d’argent et de réputation gagné vous allez pouvoir vous établir comme clan officiel, cela vous permettra de pouvoir envoyer votre bras droit faire certaines tâches pour vous. Car c’est à ce moment que le “vrai” jeu commence. Vous allez recevoir des demandes des souverains et ainsi devoir affronter d’autres bandes sur des batailles à 100 contre 100 et parfois plus, de la cavalerie qui charge dans tous les coins, soutenue par des archers ou des arbalétriers.

Une évolution bien maîtrisée

Pour en arriver là le chemin sera long. Vous allez devoir recruter des troupes dans chaque village et château, vous pourrez recruter moyennant finance des guerriers qui prendront de l’expérience et pourront évoluer. Un simple paysan pourra devenir un homme d’armes ou même devenir un cavalier sur vous avez des chevaux. C’est vraiment intéressant cette partie évolution de vos troupes pour faire de simples guerriers de base votre garde d’élite capable de résister à n’importe quel assaut.

Mais vous n’êtes pas en reste, car vous allez pouvoir aussi équiper votre personnage via des loots post bataille, des magasins ou via la forge. Pour les deux premiers, c’est de l’aléatoire mais cela peut vous apporter beaucoup et vous permettre d’économiser de l’or. Comme dit plus haut, vous allez devoir payer vos guerriers, acheter de la nourriture pour les nourrir et payer pour leurs évolutions et à haut niveau, ça peut vite coûter très très cher. A vous de trouver l’équilibre entre argent et dépense.

Une prise en main correcte mais perfectible

Côté gameplay, je suis plus partagé. Si les combats dans Mount And Blade II: Bannerlord sont relativement facile à prendre en main avec un système de garde à la For Honor et des charges qui peuvent parfois se louper. une fois sur la map, c’est un peu plus compliqué, je trouve le système de déplacement pour compliqué et pas adapté à la manette, on sens bien qu’une souris/clavier est plus intuitif. J’ai eu accès à la bêta sur PC et le fait d’utiliser la souris est clairement plus ergonomique. Mais pour finir une fois passé un temps d’adaptation on peut vite “oublier” ce désagrément.

Mais là où la manette fait fort c’est lors des batailles, d’une simple pression vous pouvez gérer vos unités (infanterie, cavalerie et tir), le replacement est vraiment facile à prendre en mains, plus que sur PC pour le coup.

Graphiquement surprenant

Bon je dois dire que cette surprise ne sera pas pour tout le monde. En effet, lors de mon accès à la beta de Mount And Blade II: Bannerlord, mon PC était déjà vieux. Donc j’avais des graphiques correct mais sans plus. Mais là sur Playstation 5 je dois dire que j’ai pris une belle claque ! Le jeu est beau, les environnements sont au top et les batailles sont fluides et sans ralentissement. Même lors de grosses batailles c’est fluide aucun bug bordel c’est bon !

De plus, l’ambiance musicale est vraiment correcte, chaque région dispose de son ambiance et la musique sait s’effacer lors des batailles.

Conclusion du test de Mount And Blade II: Bannerlord

Si vous avez joué au premier Mount And Blade Foncez ! Si vous ne connaissez pas le premier opus, foncez ! Ce Mount And Blade II: Bannerlord est une vraie bombe. Vous avez vraiment la sensation de monter votre propre clan du début à la fin. Vous allez pouvoir prendre part à des batailles épiques et gérer votre propre troupe de guerre comme vous l’entendez. Vous avez à la fois une gestion de gestion, un RPG et un jeu de bataille en un seul jeu. Le premier était bon mais Mount And Blade II: Bannerlord a sublimé son grand frère.

Pros
  • Un sentiment d’évolution bien maitrisé
  • Graphiquement bon
  • La gestion de vos troupes
  • Bien équilibré coté difficulté
  • Ambiance au top
  • Outil de création de personnage au top
Cons
  • Perfectible lors des déplacements sur la carte du monde

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""