Destroy All Humans! – Crypto contre-attaque

Quinze années ont passés depuis la première tentative d’invasion de Crypto dans Destroy All Humans. Développé à l’époque par Pandemic Studio. Le jeu avais su conquérir le coeur des joueurs PS2 et Xbox. La mission des Furons n’étant pas terminé, c’est aujourd’hui à THQ Nordic et Black Forest Games que l’on doit ce remake. Mais cette nouvelle tentative d’extermination est-elle réussie?

Retour vers le passé!

Le jeu prend place dans l’Amérique des années 50 ou vous incarnez Cryptosporidium 137 alias Crypto. Votre prédécesseur que l’on pourrait apparenter à Roswell s’est fait capturer. Il est donc temps de sortir les armes et de récupérer un maximum d’ADN furon qui se trouve dans le corps des humains pour aider à la reproduction de vos congénères (dépourvus d’organes génitaux depuis des milliers d’années, ces derniers doivent avoir recours au clonage pour faire perdurer leur race). Mais il semblerait que Crypto ait sous-estimé les habitants de la Terre qui ne vont pas se laisser envahir si facilement…

Il est temps d’asservir l’espèce humaine.

Mars Attack!

Dès les premières minutes, on ne peut s’empêcher de penser à Mars Attack, le film culte de Tim Burton. L’autodérision est le maître mot: un humour décapant, des personnages plus caricaturés les uns que les autres sans oublier le scénario digne des plus grandes séries B. On sent le vibrant hommage rendu aux classiques du genre. Le tout retranscrit dans un univers à l’ambiance cartoon. On ne peut que saluer la refonte graphique effectuée par le studio Black Forest Games.

Le premier niveau qui vous amènera aux abords de la ferme des grosnavets fera office de tutoriel. Après un premier contact qui s’avèrera peu fructueux avec nos amis les bovidés, il est temps de prendre en main nôtre ami grisâtre. Crypto est très maniable et bénéficie de divers pouvoirs et améliorations qu’il sera possible d’améliorer au fil des missions. Outre le pistolet laser, la sonde annale, le jetpack et autres équipements, il sera possible d’employer ses pouvoirs psychiques tels que la télékinésie, le contrôle de l’esprit humain, mais aussi d’extraire le cortex célébral humain… Toute une palette de fonctionnalités qui ne fera que pimenter vos envies de destruction… On regrettera cependant le manque de maniabilité de la soucoupe durant les phases de pilotage qui fort heureusement ne sont pas trop nombreuses…

Vous disposerez de tout un arsenal pour exterminer vos ennemis. La télékinésie reste l’une de mes méthodes favorites.

Chaque mission bénéficiera de ses propres objectifs principaux comme secondaires. Il vous sera par exemple demander d’exterminer toutes les vaches, vous aurez la possibilité de noyer l’une d’entre elles afin d’obtenir de l’ADN bonus qui vous permettra d’acheter de nouvelles améliorations pour Crypto ou sa soucoupe.

Quand destruction rime avec infiltration!

Après chaque mission, vous aurez la possibilité de retourner au vaisseau-mère pour acheter ces différentes améliorations via le labo de Pox. Augmentation de la puissange de vos armes, bouclier plus puissant,… Bien des choses qui vous seront utiles pour retoubler d’efficaité durant vos confrontations avec l’ennemi. Le menu est très ergonomique et il est très facile de s’y retourver. On appréciera la refonte du menu qui le rend plus accessible qu’à l’origine.

Les phases de pilotage de la soucoupe restent appréciables mais un peu rigide maniement.

Concernant les différentes missions que vous devrez accomplir, elles sont une vingtaine réparties à travers cinq mondes ouverts que le jeu propose: La Ferme des Grosnavets, Rockwell, Santa Modesta, Union Town et Capitol City. Le tout étant assez varié allant de la destruction pure et dure à la mission d’infiltration qui pourra arfois se montrer retord. Vous aurez la possibilité de vous fondre dans la masse pour mener à bien vôtre périple mais il sera très facile de vous faire repérer et donc solder votre mission par un échec. Prendre apparence humaine à la vue de tous, ou encore être pris en chasse par les hommes du Majestic (ces derniers ressemenblent à s’y méprendre aux Mens In Black), bien des raisons de la jouer plus finement pour ne pas rester bloqué sur un même niveau…

Diversité et rejouabilité.

En ligne droite, comptez 7 à 8 heures pour la trame principale. Si vous êtes amateur de challenges et/où chasseur de trophées/succès, quatre modes de défis vous osont également proposé. Armageddon est le premier dentre eux. Le but est simple, faire un maximum de dégâts à borod de votre soucoupe. Enlèvement mettra à l’épreuve votre don pour la télékinésie et vous demandera d’envoyer humains et animaux ver le faisceau du vaisseau. Le mode Course vous invitera à prendre en chasse un drone tout en récoltant les brins d’ADN qu’il laisse sur son passage. Et pour finir, le mode Carnage qui consistera à éliminer un maximum d’ennemis dans le temps imparti.

Vous pourrez débloquer différents skins en remplissant certains objectifs.

De quoi prolonger de quelques heures la partie mais aussi de dévérouiller différents Skins qui offriront parfois à Crypto un look d’enfer. En somme un remake efficace qui a su gommer les erreurs passées. Un bel hommage à la version d’origine, le tout dans l’old-school et la bonne humeur. Ajoutz à celà un prix plus que correct, n’hésitez plus à prendre part à l’invasion…

Points positifs
  • Fun du début à la fin
  • L’ambiance cartoon et la bande son
  • Durée de vie plus que correcte
  • Le gameplay agréable lors des phases à pied
  • Le lifting graphique
Points négatifs
  • Le manque de maniabilité lors des phases en soucoupe
  • Une difficulté parofois mal dosée
  • Les missions parfois répétitives

Vox Populi

En perditon dans le Wasteland quand je parviens à m'échapper de Rapture. Ici pour vous offrir le meilleur de l'actualité du JV sans langue de bois!

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""