Commandos 2 & Praetorians HD – les STR ont-ils leur place sur console?

Disponible depuis le début d’année sur PC, c’est au tour des consoles Xbox One et PS4 de voir débarquer deux monstres du STR (jeu de Stratégie en Temps Réel) à savoir Commandos 2 et Praetorians. Pour l’occasion ces deux classiques font leur retour en version HD Remaster grâce au studio Kalypso Media à qui l’ont doit notamment Warhammer 40.000: Mechanicus paru cet été.

Un peu d’histoire!

En 1996, le studio espagnol Pyro voit le jour, donnant naissance au premier volet de la licence Commandos deux ans plus tard. Fort appréciée par le joueurs PC à l’époque, l’aventure prendra fin pour la licence au bout de cinq épisodes avant que l’équipe tente de redonner un souffle au genre avec Praetorians, autre jeu sur lequel nous reviendrons par la suite. Plutôt bien accueilli par la critique, la licence revient avec un second opus  Commandos 2: Men of Courage en 2001 sur PC puis l’année suivante sur Xbox et PS2.

C’est en 2003 que Praetorians voit le jour, le studio nous offre ici un jeu similaire sur la base mais se déroulant à l’époque de Jules César mais n’abandonne pas sa licence fétiche qui se pare d’un nouvel opus la même année qui est quand à lui plus orienté action que ses prédécesseurs.

Le temps passe et les productions s’enchaînent pour le petit studio qui en 2012 fusionne avec Play Wireless et devient Pyro Mobile. Un choix qui finira par devenir assez regrettable car après la sortie d’un premier jeu mobile, The Moleys en 2012 puis de Gear VR, A Lunar Adventure en 2017, le studio ferme ses portes au grand regret des fans…

Maintenant que les origines de ces licences cultes n’ont plus de secret pour vous, il est temps d’entrer dans le vif du sujet et de voir ce que ces deux remasters ont à nous offrir…

Commandos 2: l’enfer du devoir!

L’intrigue de Commandos 2 prend place durant la seconde guerre mondiale. Vous êtes à la tête d’un escadron de choc et votre mission est simple: infiltrer les lignes ennemies sans vous faire repérer au sein de leurs bases. Un scénario assez basique en somme mais qui n’est là que pour faire office de fil conducteur pour les dix missions que vous devrez accomplir.

Même si vous ne disposerez pas d’un arsenal de rêve, chaque membre de votre escouade disposera de ses propres compétences afin de vous aider à progresser. Il vous suffira simplement de jongler d’un commando à l’autre selon les besoins spécifiques liés à votre objectif.

Chaque peroosonnage aura son utilité selon la situation. A vous de faire le bon choix.

Le sniper pourra par exemple neutraliser les ennemis sans se faire repérer, l’artificier pourra faire usage de bombes et d’armes loudes pour vous sortir de situations épineuses, le voleur quand à lui sera indispensable pour vous frayer un chemin parmi les barbelés,… Tout un panel de personnages aussi utiles qu’efficaces seront à votre disposition sur le champ de bataille…

Quand jouabilité rime avec frustration!

En terme de jouabilité, je dois avouer que malgré les efforts déployés par les développeurs, je n’ai pas retrouvé le plaisir de jeu mais aussi le côté pratique dont disposait la version PC. Même si chaque touche à son utilité et que tout a été fait pour rendre la partie agréable, je trouve que la configuration reste parfois difficile à retenir et cela peut s’avérer frustrant si vous usez du mauvais stratagème pour progresser durant la mission.

Sur le plan visuel, la douche froide aura tout de même été moins rude. Entendons nous sur el fait qu’il s’agit d’un remaster et non d’un remake, ce qui justifie le fait que ce portage n’est pas une véritable claque artistique…

Même si l’interface a été reprensée, les textues ingame ont essentiellement bénéficiées d’un lissage en profondeur et le trafail de fond reste assez minimaliste sur ce plan. Même si l’ensemble est plus agréable à l’oeil, les cinématiques manquent de fraîcheur, les animations restent identiques à la version originale et la caméra reste de manière globale assez inconfortable à contrôler. Je remercie cependant les développeurs pour la traduction intégrale des deux titres et surtout la possibilité de sauvegarder/charger à chaque instant ce qui rend le tout assez confortable.

En somme, la durée de vie du jeu reste assez honnorable (il m’a fallu une trentaine d’heures pour venir à bout des misssions), l’expérience reste plaisante mais je regrette que ce portage n’ait pas bénéficié d’un traitement de faveur en prenant compte des consoles de la génération actuelle…

Praetorians: Ave, César !

L’heure est venue de quitter les bérêts verts pour nous immerger dans la rome antique. Un univers bien connu du grand public ces dernières années avec des classiques comme Assassin’s Creed: Odyssey où encore Ryse: Sons of Rome qui sont des classiques dans leurs registres respectifs.

Sur cet opus, j’avoue avoir eu moins de matière à comparer n’ayant pas fait le jeu de base. Age of Empire m’ayant conquis à l’époque. Dans cette nouvelle aventure, vous êtes à la tête de plusieurs escouades à l’époque de l’Empire Romain. Le scénario de base reste similaire à celui de Commandos 2 à savoir: repousser les forces ennemies. Mais l’aspect historique a ici été mis d’avantage en avant!

Après ue phase de tutoriel (assez longue), il est temps de prendre les armes et d’explorer la carte afin d’affronter les hordes ennemies afin d’étendre votre empire…

Praetorians vous permettra de revivre les batailles épiques de César et retrace l’histoire avec al plus grande authenticité possible. Ici la discrétion n’est plus de rigueur: il vous faudra composer avec les différentes troupes telles que les soldats, les archers ou encore les légionnaires. La conquête de différents villages se fera au fil des missions afin de vous permettre d’avoir l’avantage numérique sur le champ de bataille mais aussi d’avoir accès à des classes supplémentaires comme les médecins qui seront d’une aide précieuse.

Engagez-vous qu’ils disaient!

Concernant la campagne, elle se compose d’une vingtaine de missions. Entre l’IA qui est assez bien pensée, le nombreuses hordes de barbares et autres envahisseurs qui viendront mettre leur grain de sable, comptez une bonne vingtaine d’heures pour venir à bout de ce remaster aux mécaniques plutôt réussies. L’ajout d’un mode multijoueur augmente également la durée de vie du titre et de ce fait sa rejouabilité ce qui double facielement la durée de vie du titre.

Malgré la qualité de la campagne et un mode escarmouche assez prenant, on ne pourra que déplorer les soucis de maniabilité que nous avions rencontré sur le second titre de ce pack. Déplacer vos troupes et leur donner des ordres deviendra très rapidement un vrai casse tête mais qui pour certains pourra devenir redondant dès les premières heures de jeu…

La maniabilité fera malheureusement défaut la majeure partie du temps

Sur le plan graphique, on ne change malheureusement pas une équipe qui gagne. Ce remaster reste paresseux sur ce plan et se contente du minimum syndical avec un simple lissage HD afin de rester dans les normes. Petite note positive cependant pour la bande son qui est assez sympathique durant la bataille et apporte un véritable côté épique au jeu.

Conclusion

C’est avec une certaine nostalgie que j’attendais de retrouver ces deux titres plus de 20 ans après leur sortie initiale. Même si l’on peut noter quelques améliorations sur les deux titres dont la durée de vie reste honnorable, j’attendais plus de ce remaster. Le travail réalisé à minima concernant la remasterisation nous rappelle implement que le jeu a vieilli tant sur l’aspect technique que sur le gameplay. L’occasion pour les novices de découvir le genre et/ou ces deux titres emblématiques du STR mais une déception pour les puristes qui regretteront probablement le plaisir de la jouabilité clavier/souris au détriment de celui de la manette qui reste assez hasardeux.

Je terminerais tout de même sur une petite note positive que pour la modique somme à laquelle est vendue cette compilation, l’ensemble du contenu reste assez solide même s’il aurait mérité un bien meilleur accueil sur consoles…

Positif
  • Le doublage VF
  • Une durée de vie plus que correcte
  • La nostalgie du STR à l’ancienne
Négatif
  • Un remaster qui méritait mieux
  • Jouabilité difficile à la manette
  • L’absence d’un mode multijoueur pour Commandos 2
  • L’IA un peu dépassée

Vox Populi

En perditon dans le Wasteland quand je parviens à m'échapper de Rapture. Ici pour vous offrir le meilleur de l'actualité du JV sans langue de bois!

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""