2URVIVE – Survie en monde hostile

Sorti initialement en 2019 sur Xbox One 2BAD GAMES le talentueux studio français (Cocorico) remet le couvert sur Switch avec l’adaptation de 2URVIVE, un jeu de tir en vue de dessus avec un style rétro 8 bit ou Pixel Art c’est comme vous voulez. Disponible à partir d’aujourd’hui au prix mini de 6.99€ (comme sur Xbox One) je vais donc découvrir avec vous les entrailles de la bête.

Une histoire pour fan de Zombie

Dans 2URVIVE vous êtes une bande de survivants qui tente de survivre à l’assaut d’humains transformés en zombies après avoir contracté un virus (tiens tiens un virus), ici appelés les infectés vous devez donc par tous les moyens qui vous sont proposés de tenir face à des hordes d’infectés plus coriaces les unes que les autres et aussi nombreux qu’un rassemblement avant un début de match de foot de la France contre le Brésil.

Votre équipe se compose au départ de 3 personnages amis et frères qui tentent de s’échapper vers une zone moins dangereuse. Avec 10 niveaux, le mode histoire constitue une bien belle balade dans un monde moins drôle mais tout aussi festif si vous aimez zigouiller du zombie. Dans chaque niveau il est impératif de massacrer les infectés sous peine d’une mort lente et douloureuse. Pour passer les niveaux il faut remplir des objectifs comme défendre une petite famille des hordes ou alors aller au supermarché chercher des vivres pour le groupe. 

Dans chaque niveau armes et tourelles sont présentes avec la possibilité d’acheter entre les vagues celles-ci pour résister le mieux possible aux attaques de plus en plus puissantes. Les armes disponibles sont achetées avec de l’argent amassé avec les massacres ou ramassé à même le sol, vous pouvez aussi bien recharger une arme déjà acquise ou pourquoi pas payer pour réparer une tourelle défectueuse. L’arsenal propose des grenades, des mines, des fusils à pompes, fusils d’assauts et même une tête cracheuse de plomb (Gatling pour les puristes) pour recevoir avec élégance vos invités pour le dîner. Et autant dire qu’avec cet effet de tremblement d’écran ça dépote, des morceaux partent dans tous les sens et le bestiaire en prend plein la gueule (veuillez excusez l’expression).

Le pitch avec en toile de fond les infectés nous donne envie de continuer pour voir le final, les dialogues des personnages et l’histoire en elle même est très bien écrite, c’est très bien réalisé par Tony De Lucia car il faut le savoir que c’est lui qui est derrière tout le jeu, un travail titanesque qui mérite votre attention, car sous ses airs de jeu vintage et avec un scénario construit comme une bonne série B des années 80, on apprécie fortement car le jeu est réalisé aux petits oignons. Je dis surtout ça en comparaison à d’autres studios beaucoup plus grands auxquel on accorde souvent une très bonne appréciation alors que dans les faits on se retrouve avec quelque chose sans réelle saveur.

Sur les 3 modes disponibles nous avons le mode Histoire, le mode histoire « 28 jours plus tôt» qui propose 3 niveaux narrant l’histoire de 2 agents très spéciaux qui se débloque après avoir fini l’histoire principale et le mode mission «mercenaires» qui nous donne accès à 6 missions de type survie qui se débloque en augmentant le level, au départ il n’y aura que la mission survie disponible dans plusieurs zones différentes qui se débloquent au fur et à mesure de l’augmentation de votre level.

Et le multijoueur ?

Il est bon de savoir que le jeu propose un mode multijoueur local à 2 joueurs pour dézinguer des infectés entre amis un soir de pleine lune. Il est regrettable qu’un mode en ligne ne soit pas de la partie, mais techniquement Tony De Lucia nous avait dit que c’était un travail très particulier et que seul il ne pouvait pas l’inclure de base dans son jeu. Sachant qu’il travaille en solo pour réaliser ses jeux il faut parfois faire des concessions chose qui n’impacte pas vraiment son utilisation. Le jeu local est quelque chose de rare, qu’il soit proposé dans le jeu est déjà une très bonne chose histoire de ressortir les manettes quand il y a du monde à la maison.

Graphismes 

Graphiquement le jeu est basé sur un style graphique particulier qui nous ramène encore une fois dans le début des années 90 voir même fin des années 80, avec son style 8/16 bit rétro  j’avais comme l’impression d’avoir ressorti une Mega Drive du grenier pour rejouer avec un jeu du genre. C’est beau, c’est fluide et c’est surtout très bien réalisé, avec des détails comme les araignées géantes qui m’ont glacé le sang. Âmes sensible s’abstenir car le sang gicle à profusion et c’est tout ce que j’aime dans un jeu ou on déboite du zombie à la pelle. Le niveau où on doit résister à l’assaut des araignées en mode scrolling vertical est superbement réalisé, du travail d’orfèvre.

Prise en main 

Alors au départ le prologue vous met directement dans le bain, les deux joysticks sont là pour contrôler le personnage et c’est très bon comme ressenti, la prise en main est directe enfin pour moi je n’ai eu aucun problème à ce niveau, c’est encore une fois du très bon travail qui se marie superbement avec l’ambiance du jeu. Que cela soit en mode portable ou en mode salon, la Switch s’adapte parfaitement à ce type de jeu.

Ambiance Sonore

Avec d’entrée de jeu des coups de synthé qui me rappelle vaguement un synthétiseur sous les mains expertes de John Carpenter j’étais déjà sous le charme, pendant les parties le son des armes est très bien fait, ne vous attendez pas à des bruitages réels et c’est justement ce qui donne une atmosphère et un ressenti incroyable de puissance de feu. Le bruit des explosions est très bien rendu et cette petite ambiance sonore avant les attaques vous met dans une ambiance qui colle à 100% avec le jeu, ce qui procure une immersion sans égal.

Conclusion 

2URVIVE est un jeu avec un scénario travaillé, un style graphique assumé et une jouabilité très bonne autant dire un petit chef d’œuvre Made In France comme nous aimerions en voir plus souvent, 2BAD GAMES a vraiment bien fait d’adapter son jeu sur la Nintendo Switch qui se prête parfaitement à ce style de jeu, sous la couette ou pour tuer le temps pendant une pause au travail il reste un jeu excellent avec une rejouabilité certaine. 6.99€ pour ce jeu est le prix juste et soyons honnête vous ne serez pas déçus après avoir mis vos mains dessus.

Pros
  • Une ambiance incroyable
  • Jouabilité maîtrisé
  • Petit prix
  • Made in France
  • Durée de vie
Cons
  • Pas de multijoueur en ligne
  • Je cherche mais je trouve pas

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""