Test : The legend of Mana remastered – On va refaire le monde!

En 1999, un RPG avait eu des avis très divisés à cause de ses mécaniques différentes des codes de l’époque avec un monde dépendant des choix du joueur… Enfin voilà le début classique qu’on vous donnera pour vous présenter The legend of mana, personnellement je vais faire autrement car un spin off de spin off , c’est généralement qu’on veut en faire un jeu à part, et c’est réussi! Et même s’il y a peu de nouveautés sur la version remastered, ça permettra aux plus jeunes de découvrir qu’il ne faut pas juste des graphismes innovants pour faire un jeu de rôles à part, c’est ce qu’ils ont fait il y a plus de 20 ans.

Déjà l’origine de l’histoire commence il y a 900 ans avec l’incendie de l’arbre de mana (l’arbre qu’il faut protéger et à l’origine de toutes les histoires bizarrement). Avec sa disparition l’énergie mana s’amenuise et les différents peuples du monde se déchirent. À la fin de la guerre afin de préserver le monde l’arbre et les lieux constituant le monde a été protégé sous la forme de reliques. Dans ce monde vide, nommé Fa’Diel, une relique s’active créant un lieu avec une maison et un héros qui a pour mission de recréer le monde et restaurer l’arbre de mana! Autant vous dire qu’en gros, a part les designs et l’arbre de mana, le jeu n’a déjà de toute façon pas cherché à se rattacher à un autre. Ni à l’époque, ni avec le remastered.

Le jeu reste avant tout une action RPG, donc on explore des zones écran après écran, tout en cherchant à résoudre des énigmes ou en tuant les monstres rencontrés. Pour généralement arriver à un boss afin de débloquer la suite de l’histoire. Mais la différence se passe dans la gestion de ces zones, car c’est au joueur de les placer grâce à des reliques qu’il débloque au fur et à mesure de ses quêtes. Chaque nouvelle zone comporte une ou plusieurs quêtes, et parfois le fait d’ajouter une zone débloquera de nouvelles quêtes dans les zones déjà explorées. On trouvera des quêtes uniques, mais c’est plutôt des suites d’histoires qui auront lieu lorsqu’on cherche bien en parlant à l’ensemble des PNJs. Certaines d’entre elles forment même des arcs principaux, et il faudra en faire au moins un des trois pour accéder à la fin du jeu. Pour le côté gestion des caractéristiques et leveling, c’est à l’ancienne mais avec un petit plus : en fonction de l’arme utilisée pour passer son niveau, on prend des points dans certaines caractéristiques et pas d’autre. Donc construisez votre histoire, aidez les PNJs à résoudre leurs soucis, faites évoluer votre personnage selon votre style de jeu comme il y a 20 ans … eh bien ça n’a pas pris une ride!

Les plus de la version remastered ne sont pas nombreux mais simplifient le jeu pour se rapprocher de la difficulté attendue de nos jours et améliore la qualité du son et des graphismes. Pour les graphismes, on reste sur du pixel art pour les personnages et du 2D pour les décors et les images de dialogue mais tout a été remis en HD et passé pour du 16/9 au lieu du 4/3 de l’époque. Quelques options ont été ajoutée également, comme la possibilité de sauvegarder quand on veut pour simplifier un peu le jeu ou enlever les rencontres de monstres hors histoire. Et finalement, les musiques ont était retravaillée également, si j’ai gardé ce point pour la fin c’est parce que c’est ce qui m’a fait le plus apprécier ce remaster. Les musiques originales (toujours disponibles dans les options) étaient déjà superbes, mais les retravaillées sont sublimes.

Pour conclure, Legend of mana était une exception pour son système de jeu et l’est toujours mais en plus beau et avec un meilleur son. C’est le genre de jeu qui, pour moi, est un bon remaster. Car on conserve le système d’origine et graphiquement on met en avant le jeu et son but d’origine : un jeu d’aventures avec une ambiance unique et un grand nombre d’histoire à découvrir.

Pros
  • La musique !
  • Le gameplay unique
  • Le nombre d’aventure possible
Cons
  • Les combats
  • 100% compliqué

Vous aimerez aussi...

On est en Stream! viens dire coucou !
""